Archives par mot-clé : histoire moderne

The Economy of Death in Metropolitan Europe (16th-19th centuries), table ronde internationale, Londres 25 mai 2018

The Economy of Death in Metropolitan Europe (16th-19th centuries): sources, methodologies, and research experiences.

Table ronde internationale organisée par Diego Carnevale (Birkbeck, University of London & Marie Curie Fellow) et Vanessa Harding (Birkbeck, University of London).

25 mai 2018

Birkbeck, University of London

30, Russell Square, London

Room 102 (réservation nécessaire à ce contact)

Programme

10:00 : Accueil des participants

10:30: Diego Carnevale, Vanessa Harding — Introduction

11:00 : Mark Jenner (University of York) — Transient Print and the (Im)prints of Human Transience

11:30 : Jeremy Boulton (Newcastle University) —The economics of failure? Pauper burial in London and Westminster, 1747-1843

12:00 : Discussion

12:30 : Lunch

13:30 : Anne Carol (Aix-Marseille Université) —How much for eternity? Embalming and Economy of Death in France, 19th century

14:00 : Stéphanie Sauget (Université de Tours) — The Parisian coffin market in the 19th century. Sources and actors

14:30 : Discussion

15:00 : Coffee Break

15:30 : Conclusions

> Télécharger le programme

Morts avant de naître : la mort périnatale. Ouvrage dirigé par C. Rollet, G. Clavandier et al.

Morts avant de naître. La mort périnatale

sous la direction de Catherine Rollet, Gaëlle Clavandier, Nathalie Sage Pranchère, Philippe Charrier, Vincent Gourdon.

Tours, Presses Universitaires François Rabelais, 2017 (Perspectives historiques), 444 p. , ISBN 978-2-86906-659-5, 24 €.

Issus d’une fausse couche ou morts au seuil de l’existence, les enfants morts avant de naître ont toujours été placés dans une position ambiguë. Leur présence absente convoque tout à la fois leur famille et la communauté endeuillée, les règles de droits et les usages funéraires, les rituels séculiers et religieux.
Riche des acquis de l’archéologie, de l’histoire, de la démographie et de la sociologie, cet ouvrage sur la mort périnatale donne, à rebours des travaux axés sur la santé publique ou le deuil, la priorité à la gestion des corps, aux modes d’enregistrement et au vécu familial pris dans son acception large, trois dimensions au poids crucial sur le destin de ces fœtus et mort-nés.

> Pour en savoir plus

> Télécharger le bon de commande